Gestion des Risques

L’établissement s’inscrit dans une politique de gestion des risques. Chaque secteur d’activité (soignants, administratifs, logistiques…) est amené à identifier des situations pouvant causer des dommages humains et/ou matériels (exemples : prévention des chutes, prévention des accidents d’exposition au sang). Ces situations font l’objet d’une analyse et d’une évaluation.

 

Le COVIRIS

(comité des vigilances et des risques)

Sa mission

Donner un avis sur la définition de la politique de la gestion des risques et les modalités de sa mise en œuvre dans les domaines suivants :

• Recenser et utiliser toutes les sources d’information dont il dispose concernant les risques

• Etablir la cartographie des risques

• Définir et mettre en œuvre un programme de gestion des risques

• Centraliser et analyser les dysfonctionnements quelque soit leur origine (la gestion quotidienne des fiches d’évènements indésirables est organisée par le responsable qualité)

• Alerter les instances ou les responsables concernés

• Mettre en place les groupes de travail nécessaires pour remplir ses missions

• Proposer des actions d’amélioration au COPIL avec une priorisation

• Assurer la veille documentaire en matière de gestion des risques et déclenche des audits ciblés si nécessaire

 • Coordonner le partage d’expérience en matière de gestion des risques

• Demander des formations ciblées afin de faire face à des situations d’urgence (ex : épidémie)

Le COVIRIS coordonne l’identification, le signalement interne et externe, l’enregistrement, l’investigation et le traitement des évènements indésirables et la réponse aux alertes sanitaires.

 

 

La fiche de signalement d'événements indésirables

Un des outils de mise en œuvre de cette démarche est la fiche de signalement des événements indésirables permettant l’identification des risques. Le signalement des événements indésirables concerne tous les domaines d'activité de l'hôpital. 

Cette fiche, confidentielle, est remplie par tout agent du CH du Tonnerrois, quels que soient son grade et sa fonction, témoin d’un événement indésirable pour être transmise à la cellule qualité pour traitement. 

L'analyse de ces fiches est assurée par une sous-commission du COVIRIS chargée de proposer des actions préventives et/ou correctives. 

 

Les dysfonctionnements liés aux vigilances sanitaires font l’objet d’un signalement par une fiche spécifique (CERFA).

 

 

Les vigilances sanitaires

Les vigilances correspondent à la surveillance du risque d’effets indésirables ou inattendus, d’incidents ou risque d’incidents résultant de l’utilisation de :

• Produits sanguins labiles : hémovigilance

• Médicaments et médicaments dérivés du sang : pharmacovigilance

• Dispositifs médicaux : matériovigilance

• Réactifs de laboratoire : réactovigilance

• Déclaration des événements à caractère infectieux : infectiovigilance.

En avril 2004, une cellule de coordination des vigilances sanitaires a été créée. Le COVIRIS s’est substitué à cette cellule en mars 2010.