Lutte contre les Infections

 


Indicateurs de qualité et de sécurité des soins

Le score agrégé est construit à partir des données du bilan annuel des activités de lutte contre les infections nosocomiales des établissements de santé : ICALIN, ICSHA2, SURVISO, ICATB, SARM.

Site d'information publique sur la qualité et la sécurité des soins en hôpitaux et cliniques, vous trouverez sur www.scopesante.fr les derniers indicateurs nationaux en hygiène et qualité des soins de chaque établissement ainsi que des données de comparaison régionale.
www.scopesante.fr

 

affiche mission mains propres

Qu'est-ce qu'une infection nosocomiale ?

Les infections nosocomiales sont les infections qui sont contractées dans un établissement de soins. Elles sont considérées comme nosocomiales lorsqu’elles étaient absentes au moment de l’admission du patient.

 

L’infection est classiquement considérée comme nosocomiale si elle apparaît après un délai de 48 heures d’hospitalisation. Ces infections peuvent être directement liées aux soins ou simplement survenir lors de l’hospitalisation indépendamment de tout acte médical (par exemple une épidémie de grippe).

 

Dans chaque établissement hospitalier, un Comité de Lutte contre les Infections Nosocomiales (CLIN) rassemble les professionnels particulièrement impliqués dans la lutte contre les infections nosocomiales et l'hygiène hospitalière. Il rédige chaque année le bilan de son activité de lutte contre les infections nosocomiales et présente un programme d’actions à mener (surveillance et prévention).

 

L’Équipe Opérationnelle d’Hygiène hospitalière, constituée de personnels formés en hygiène, soutient l'action du CLIN et exécute le programme d’action. Elle met en place sous l’égide du CLIN, des recommandations de bonnes pratiques (lavage des mains, séparation du “propre” et du “sale”, stérilisation du matériel…) et des formations en hygiène pour les soignants et les étudiants.

 


Afin de renforcer l'implication des personnels de santé et de favoriser la mise en œuvre des actions prévues par le CLIN, desréférents en hygiène hospitalière existent au sein de chaque service. Il s'agit de paramédicaux motivés, capables de relayer les actions du CLIN en matière de surveillance (enquêtes de prévalence, d'incidence, détection d'épidémies) et de prévention. 

 

Lors de votre hospitalisation, vous pourrez constater l’application des règles d’hygiène de base. Elles peuvent vous concerner, vous, ou votre entourage. 

 

Des mesures plus spécifiques peuvent être nécessaires (lavage des mains, port de masque, tenue de protection, fleurs interdites…) :

• soit dans le cadre d’un isolement, pour prévenir le risque d’infection des autres patients hospitalisés

• soit lors d’un séjour dans un service à accès réglementé (Réanimation, USIC, Néonatologie…). 

 

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de la Mission Nationale d'Infection et le Développement de la Médiation sur les Infections Nosocomiales http://www.infonosocomiale.com



Vigilances : la sécurité des patients

Dans le cadre de la sécurité des patients, des référents sont chargés de coordonner la gestion des effets indésirables pouvant survenir lors des thérapeutiques :
• hémovigilance pour les produits sanguins
• matériovigilance pour les dispositifs médicaux
• pharmacovigilance pour les médicaments
• biovigilance pour les tissus et les organes
• réactovigilance pour les défaillances de dispositifs médicaux de diagnostic in vitro
• infectiovigilance pour la lutte contre les infections nosocomiales.